Mojito-1Day1Event

LA RECETTE DU MOJITO CUBAIN !

PAR L’EXPÉRIENCE BAR

Vous pouvez découvrir la démonstration de la recette du mojito en vidéomais avant, la voici pas à pas.

LES INGRÉDIENTS :

Recette du mojito ingrédients
Un Rhum de Cuba

(le Havana club 3 ans convient bien, mais pour les puristes, on conseille le Legendario Añejo Blanco) : 4 cl (5 cl si vous le préférez plus « caliente »)
2 Branches de menthe fraiche (ne pas enlever les tiges)
Jus de citron vert : 1 citron soit 4 cl
Sirop de sucre de canne : 2 cl
Eau gazeuse (le Perrier convient bien)
Optionnel : Angostura Bitters : 3 dashs
Des glaçons

NOTRE RECETTE :

Recette du mojito menthe

 

 

Utilisez un verre plutôt grand et évasé.
Mettez les deux branches de menthe dans le verre (vous pouvez tapoter un peu les branches de menthe contre les parois du verre, cela développera l’arôme de la menthe.
Vous pouvez aussi frotter une feuille sur le bord du verre, ainsi, le parfum de la menthe sautera au nez de buveur.
Si, si, on vous assure, cela fonctionne, en plus, ça épatera vos amis et vous passerez pour un pro 😉 .

 

 

Recette du mojito Perrier
Versez le jus du citron.
Si vous choisissez d’ajouter de l’Angostura bitters,
mettez en 3 dashs (c’est 3 traits en français, mais ça fait plus « vrai bartender »).
Remplissez le verre de glaçons.
Versez le rhum sur la glace.
Topez à l’eau gazeuse.
Remuez doucement à la cuillère afin que les saveurs remontent dans le verre.
C’est prêt !

 

L’abus d’alcool étant dangereux pour la santé, dégustez avec modération…
Et puis la solution la plus simple finalement, ce serait qu’un professionnel vienne le faire chez vous, non ?
Consultez nos prestations, elles sont « all inclusives » !

Les « hints » (astuces) de L’Expérience.

Vous pourrez entendre (ou lire) d’utiliser du sucre blanc, nous ne sommes pas d’accord, rien ne vaut le sirop de canne. Si sous aimez cette sensation de croustillant avec les cristaux de sucre, alors ok, sinon, pour l’harmonie et le moelleux, le sirop est bien meilleur.
Egalement, certains vous diront « Il faut utiliser de la glace pilée… » : là encore, on n’est pas d’accord, pourquoi ? Ben voilà, le Mojito est plutôt une boisson estivale et vient des pays chauds, la glace pilée fond plus rapidement que la glace entière et rend le cocktail aqueux… L’inertie de la glace, garde votre cocktail frais sans fondre et vous évite de boire de l’eau.
Autre erreur (selon nous), le fait d’effeuiller la menthe, voire d’écraser les feuilles dans la main (genre, je suis spécialiste). Or, il faut savoir que l’on trouve dans la tige énormément d’éléments aromatiques, alors si vous souhaitez les conservez, tapotez plutôt l’intérieur du verre avec une branche avant de la laisser entière dans le verre.

Bon, d’accord, l’Angostura bitters ne fait pas partie de la recette originelle, mais on aime bien la rondeur amenée par ce petit ingrédient supplémentaire (on n’est pas les seuls à le préconiser).

Ceci dit, Le Top, c’est d’avoir un barman professionnel qui vient les réaliser chez vous !
C’est possible avec notre service de barman à domicile.

Histoire du Mojito.

Le Mojito est sans conteste LA vedette des cocktails servis en France (près de 2 cocktails sur 3 servis sont des Mojitos).
Les versions de son histoire diffèrent selon les auteurs et les sites. Pour certains, il viendrait du « Mint Julep », né au sud des États-Unis et réalisé avec de la menthe, du bourbon, du sucre et de l’eau.

La version qui nous séduit le plus a une dimension plus romanesque.
Il était une fois, un pirate britannique du nom de Richard Drake, alors qu’il écumait les mers du sud. Pour se prémunir de la chaleur, il inventa un breuvage désaltérant en mixant de l’aguardiente (rhum non raffiné), du sucre, de la menthe et du citron vert.
Comme le surnom du pirate était « Le Dragon » (El Draque), il lui donna son nom.
Son repère étant situé sur l’île de Cuba, la boisson se popularisa rapidement sur celle-ci.
La prohibition aux USA en 1920 rendit l’île de Cuba très attractive pour les nostalgiques de boissons alcoolisées. C’est donc à cette époque que la boisson fut importée aux États-Unis. En 1943, arriva une version un peu moins « brutale » avec de l’eau gazeuse, Le Mojito était né.

Il ne manquait plus que quelques vedettes internationales comme Hemingway ou Brigitte Bardot pour le rendre populaire sur la planète entière.